6 décembre : Joyeuse Saint Nicolas

 

« Joyeuse Saint Nicolas ! » c’est ce que se disent chaque 6 décembre les habitants des régions de l’est de la France mais aussi du nord de l’Europe.

Saint Nicolas est le personnage magique qui a bercé toute mon enfance de petite Lorraine. Dans m’a région d’origine c’est un personnage bien plus important que le Père Noël. C’est d’ailleurs l’ancêtre du Père Noël.

Saint Nicolas était évêque de Myre. Il est né à Patara au sud-ouest de l’Asie Mineure, actuelle Turquie, entre 250 et 270 après J-C et mort le 6 décembre, en 345 ou en 352 dans la ville portuaire de Myre en Asie Mineure. C’est l’un des saints les plus populaires en Grèce et dans l’Eglise Latine.

Saint Nicolas évêque de Myre

Depuis le XIIe siècle, on raconte que Saint Nicolas, déguisé, va de maison en maison dans la nuit du 5 au 6 décembre pour demander aux enfants s’ils ont été obéissants.
Les enfants sages reçoivent des cadeaux, des friandises et les méchants reçoivent une trique donnée par le compagnon de Saint Nicolas, le Père Fouettard.

Après sa mort, Saint Nicolas a alimenté une multitude de légendes qui reflètent sa personnalité généreuse. Chaque épisode de sa vie a donné lieu à lieu à un patronage ou une confrérie d’un métier ou d’une région. C’est aussi l’un des saints le plus souvent représenté dans l’iconographie religieuse : sur les vitraux des églises, dans les tableaux, en statue, sur les taques de cheminée, les images d’Epinal. Ses légendes offraient aux imagiers une riche matière.

Saint Nicolas est né au sein d’une famille de riches chrétiens pieux. Après la mort de ses parents, il a tout donné aux pauvres. Sa générosité est devenue tout particulièrement répandue et a alimenté de nombreuses légendes comme celle-ci.

Un certain père, noble appauvri, et ses trois filles vivaient autrefois à Patara, et puisque le père s’est endetté, il était sur le point de les vendre comme esclaves afin d’améliorer la situation familiale – dans l’Antiquité, il n’était pas rare que la dot d’une jeune fille serve à subvenir aux besoins de ses parents et de la famille.
Lorsque saint Nicolas l’a appris, il allait, pendant trois nuits consécutives, lui jeter par la fenêtre de la chambre à coucher de l’argent, avec lequel le père avait eu, non seulement de quoi rembourser ses dettes, mais aussi de quoi pourvoir ses trois filles de dots. Le fardeau de la pauvreté ne les menaçant plus, chacune des jeunes filles put alors choisir son destin.

Saint Nicolas la Légende des 3 petits enfants

La Légende des 3 petits enfants

La légende des 3 petits enfants

La légende la plus célèbre est celle des trois petits enfants venus demander l’hospitalité à un boucher qui les accueillit et profita de leur sommeil pour les découper en morceaux et les mettre au saloir. Sept ans plus tard, Saint Nicolas passant par là demande au boucher de lui servir ce petit salé vieux de sept ans. Terrorisé le boucher prit la fuite et Saint Nicolas fit revenir les enfants à la vie.

Suite à cette anecdote, Saint-Nicolas devint le patron des écoliers et petits garçons. Cette légende donna naissance à une comptine que tous les petits lorrains connaissent.

 

Saint Nicolas, la légende des 3 petits enfants

 

Aux Pays Bas, on le nomme : Sinterklaas.
Au Pays Bas, Saint Nicolas es jugé sur un cheval blanc et accompagné d’un personnage à la peau noire, le Zwarte Piet. Il fait le tour des villes pour récompenser les enfants sages. Il visite les écoles maternelles, distribue des friandises aux enfants (du pain d’épices et des oranges) et se voit remettre les clés de la ville par le maire. Chars, défilés prestigieux, feux d’artifices. Saint Nicolas est une fête importante dans la vie culturelle de ses régions.

C’est en 1477, que saint Nicolas devint le patron de la Lorraine, après la bataille de Nancy. Le duc de Lorraine (Renée II) ayant mis ses troupes sous la protection du sain, vaincu Charles le Téméraire.

Saint Nicolas, dans son costume d’évêque, fait équipe avec un personnage sinistre : le père Fouettard. Celui-ci, tout vêtu de noir n’a pas le beau rôle puisqu’il est chargé de distribuer les coups de trique aux garnements qui n’ont pas été sages.

 

Le Père Fouettard

 

On représente toujours Saint Nicolas, jugé sur une mule, portant une hotte remplie de jouets et de friandises. Il est habillé avec une grande robe en coton blanc, une longue cape rouge et des gants blancs. Il porte une coiffe pointue (une mitre) et une grande crosse.  Il en impose par son grand âge (il a une grande barbe blanche) et sa tenue vestimentaire solennelle. Les enfants n’en mènent pas large devant lui.

Saint Nicolas     Saint Nicolas   Saint Nicolas    Saint Nicolas

 

Le soir du 5 décembre, avant d’aller se coucher, les enfants déposent devant la cheminée, leurs petits souliers ou y accrochent une grande chaussette, afin que Saint Nicolas y dépose des cadeaux. Ils placent un verre de vin chaud ou de lait pour le grand Saint Nicolas et du sucre et des carottes pour la mule.

Saint Nicolas
Le matin du 6 décembre, les enfants se lèvent en hâte pour découvrir les cadeaux ou friandises déposés par Saint Nicolas pendant la nuit.
La journée du 6 décembre est consacrée à jouer, déguster les friandises et fredonner des chansonnettes en mémoire du grand Saint.
De nombreuses villes font défiler Saint Nicolas dans la journée du 6 décembre et organisent de grandes fêtes pour l’accueillir : défilés de chars, feu d’artifice, concerts, spectacles pour les enfants.

Il est de coutume de fabriquer et d’offrir à la Saint Nicolas, des petits sablés, des manelles (brioches en forme de petit bonhomme), des pains d’épices et des moulages en chocolat de Saint Nicolas.

 

Saint Nicolas en pain d'épices    Maneles de Saint Nicolas    Biscuits sablés

 

Saint Nicolas en chocolat    Saint Nicolas

 

 

 

 

Laisser un commentaire